Nos mauvais résultats aux tests Pisa ne sanctionnent pas les élèves, mais nos politiques | Slate

Dans cet article, Louise Tourret décortique les résultats de l’enquête internationale PISA et ses implications sur les politiques éducatives de différents états.

Elle conclut que les mauvaises notes de la France ne sont pas dues à ses élèves ou ses enseignants mais à l’absence d’une vraie politique éducative à long terme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s