La difficulté scolaire n’est pas une maladie contagieuse par @louisetourret Episode 2

La journaliste éducation, Louise Tourret, a enseigné au collège de février 2015 à la fin de l’année scolaire 2014-2015. Et ce n’est pas seulement le niveau des élèves en français qui l’a marquée.

Deuxième partie d’un récit éclairant sur la ségrégation scolaire, la discipline en classe, l’usage complexe de la notation, les fautes de Français, le sens des apprentissages et les petits bonheurs pédagogiques.

La difficulté scolaire n’est pas une maladie contagieuse | Slate.fr

Publicités

Vers un modèle de l’ #évaluation des élèves qui ne serait plus axé sur le tri sélectif ? via @lemondefr

Un article assez complet du Monde sur le rapport proposé par le Conseil Supérieur des Programmes. Revoir cet instrument de tri d’un système élitiste qui étonne toujours beaucoup d’autres pays autour de nous.

Vers une révolution de l’évaluation des élèves ?.

Est-ce bien noté ?

Questions d'Éduc

notesÀ l’heure où débutent les examens et autres concours et où revient sur le devant de la scène l’éternelle question de la notation, i l est assez intéressant de suivre attentivement à la télévision les émissions-jeux qui consistent à élire « le meilleur des candidats », qu’il s’agisse de cuisine, de chanson ou de shopping. L’intérêt ne réside certes ni dans le contenu du programme, ni –bien entendu- dans cette survalorisation de la compétition, mais dans la manière de noter.               

L’enseignement majeur de cette observation est bien entendu, le décalage qui existe pratiquement toujours entre les commentaires du jury et les notes attribuées. Soit les commentaires négatifs –parfois d’une rare sévérité- s’accompagnent de notes moyennes, soit –à l’inverse- des remarques mitigées sont aggravées par des notes médiocres.

Certes il ne s’agit que de jeux, voire peut-être même de mise en scène, et l’effet déformant est d’autant…

Voir l’article original 380 mots de plus